3 chantiers prioritaires pour le Projet Alimentaire Territorial

user.username Nantes Métropole, le 7 mai 2021

CMAA_actu.png

Depuis novembre dernier, le Conseil Métropolitain des Acteurs de l’Alimentation s’est penché sur les 3 chantiers prioritaires du Projet Alimentaire Territorial (PAT) de la métropole nantaise : Agriculture / Accessibilité alimentaire et sensibilisation / PAT à l’école. Retour sur ces auditions, autour des premières concrétisations des actions clés, de la feuille de route de la transition alimentaire.

Silence, ça pousse !

Installé en décembre 2019, le Conseil Métropolitain des Acteurs de l’Alimentation suit l’état d’avancement de la feuille de route du Projet Alimentaire de Nantes Métropole. Son évaluation collective permet de suivre le plan d’action métropolitain et d’identifier les points de blocage ou les leviers pour faciliter la mise en oeuvre de ces actions.

Parmi les 71 objectifs du PAT, Johanna Rolland, Présidente de Nantes Métropole, a choisi de porter une attention particulière, prioritairement sur 3 chantiers, recouvrant une majorité des objectifs et des enjeux de la transition alimentaire : installation et transmission agricole, conversion vers une agriculture durable et de qualité, circuits de distribution au plus proche des habitants, animation autour du bien manger, en réapprenant à cuisiner, choisir ses produits ou encore remettre les mains dans la terre.

Chantier 1 : Agriculture

Ce chantier existe concrètement depuis 2010. Avec un ensemble de partenaires historiques, habitués à travailler ensemble, un Appel à Manifestation d’Intérêt a été lancé en octobre 2018. 70 candidatures à ce jour ont été récoltées. De nombreuses actions d’accompagnement ont été proposées : aides aux défrichages, sensibilisation à la transmission, conversion au bio, déploiement de projets d’agriculture urbaine…

Les actions à mener :

  • 100 % des sites défrichés avec l’aide de Nantes Métropole dédiés à la production alimentaire, pour augmenter la proportion des productions alimentaires locales sur le territoire (productions réelles sur les parcelles défrichées, dès 2020)
  • 5 à 10 nouvelles installations agricoles par an avec l’appui de l’Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI)
  • 100 % de transmissions agricoles (cessions ou départs en retraite), afin de conserver les sièges et le parcellaire d’exploitation
  • Toute nouvelle installation accompagnée financièrement par Nantes Métropole devra être en production biologique ou en conversion
  • 1 ferme sur 2 certifiée AB ou en conversion en agriculture biologique
  • 50 % de la Surface Agricole Utile en production ou en conversion bio

 

Chantier 2 : Accessibilité alimentaire et sensibilisation

Ce chantier prioritaire tourné vers l’accessibilité vise à permettre à toutes les personnes en situation de précarité de bénéficier d’une alimentation saine et durable. L’enjeu de permettre à tous de manger sainement et équilibré, quelque soit ses revenus et/ou sa culture, s’est trouvé d’autant plus renforcé, avec les confinements successifs liés à la Covid.

Les actions à mener :

  • 100 % des ménages disposent d’eau potable à un coût limité, inférieur à 3% des revenus
  • Accompagner les acteurs de l’aide alimentaire pour l’intégration de produits de qualité, locaux et de saison, dans la distribution alimentaire d’urgence
  • Une expérimentation de partenariats avec des distributeurs de proximité au sein des quartiers prioritaires pour des produits « frais, locaux, éthiques et accessibles »
  • Une expérimentation « carte blanche alimentation » facilitant l’accès à des produits durables
  • 200 foyers dans 5 quartiers prioritaires bénéficiant d’une offre de service pour des commandes collectives en filières locales, sans engagement ni pré-financement
  • 2250 foyers engagés, dans les défis de la transition Energie, Déchet et Alimentation, dont 400 défis Alimentation
  • Une campagne d’information et de sensibilisation du consommateur aux étiquetages et labels
  • Une collecte expérimentale de biodéchets sur 1400 foyers du quartier Nantes Nord, en partenariat avec Compost-in-situ

 

Chantier 3 : Le PAT à l’école

Le chantier « PAT à l’école » est transversal. Sa spécificité réside dans le fait que sa mise en oeuvre relève de la compétence des villes pour l’école primaire, du Département pour les collèges, et de la Région pour les lycées et l’université. Mais comme pour le Chantier n°2, les écoles sont le lieu idéal pour sensibiliser les élèves, les enseignants, le personnel de la restauration, les familles. De nombreux enjeux autour de la commande publique, la restauration, le gaspillage alimentaire, l’aménagement de potagers et composteurs dans les établissements, y sont évoqués.

Les actions à mener :

  • 100 % des communes engagées dans l’alimentation durable à l’école grâce à un accompagnement dédié pour la commande publique en restauration scolaire
  • Le programme « Zéro déchet dans la Fête de l’école » testé dans toutes les communes
  • Un diagnostic «  gaspillage alimentaire dans la restauration scolaire » pour toutes les communes
  • Une offre d’animation /sensibilisation pour les scolaires
  • Une expérimentation autour d’un appel à projet pour proposer dans 5 établissements pilotes (1 école primaire publique + 1 école primaire privée, 1 collège, 1 lycée, 1 établissement supérieur) :
    - Un espace potager à disposition
    - Des ateliers cuisine
    - Un système de parrainage « 1 école/1 ferme »

Les membres du Conseil Métropolitain des Acteurs de l’Alimentation suivront l’évolution de ces actions. Actions à découvrir également dans le prochain numéro du magazine du Projet Alimentaire Territorial.