Première plénière de travail pour le Conseil Métropolitain des Acteurs de l’Alimentation (CMAA)

user.username Nantes Métropole, dans Environnement, nature, le 11 mars 2020

NM083115.jpg

Le 5 mars dernier, le Conseil Métropolitain des Acteurs de l’Alimentation (CMAA) se retrouvait pour une première session de travail autour de la feuille de route du Projet Alimentaire Territorial.

Installé en décembre dernier, suite à l’adoption des caps et objectifs chiffrés de la feuille de route Projet Alimentaire Territorial, le Conseil Métropolitain des Acteurs de l’Alimentation (CMAA) s’est retrouvé le 5 mars au Centre des Expositions de Nantes Métropole pour une première session de travail.

Créer le collectif

En décembre, l’installation du collectif était l’occasion de découvrir la vingtaine de membres de cette nouvelle gouvernance ouverte, ainsi que son mandat. La plénière de mars était l’occasion de mieux se connaître, prendre ce temps ensemble pour créer le collectif avant que le travail d’évaluation ne démarre.

L’équipe du Projet Alimentaire Territorial (PAT) en a profité pour re-préciser les 8 engagements de la feuille de route du PAT et les 4 chantiers prioritaires amorcés en 2020 :

  • le Projet Alimentaire Territorial à l’école ;
  • l’installation et la transmission agricole ;
  • le bio et les labels / signes de qualité ;
  • la sensibilisation et l’accessibilité à une alimentation de qualité pour tous.

Place aux échanges

En binôme, chaque membre a interrogé son co-équipier sur la base de 5 questions ouvertes :

Où vous situez-vous dans le système alimentaire ? Quelles sont vos motivations à faire partie du CMAA ? Quelles expertises vous pouvez apporter au PAT ? Partagez un témoignage personnel qui illustre votre engagement, vos valeurs et vos envies pour une alimentation durable ; quels sont vos critères de réussite pour ce mandat ?

A cette occasion, les membres se rencontrent, échangent, sourient, prennent le temps de se connaître… Et restituent les réponses :

  • « Défendre les produits locaux de qualité et l’artisanat » ;
  • « Rendre la ville et la campagne complémentaire, en préservant les terres agricoles » ;
  • « Veiller à ce que l’événementiel joue son rôle dans la transition alimentaire » ;
  • « Retrouver une alimentation de proximité, une lien social du producteur aux enfants » ;
  • « Redonner une belle image aux paysans pour encourager les vocations » ;
  • « Promouvoir la santé dans l’alimentation et éduquer aux gaspillages, même dans l’aide alimentaire » ;
  • « Trouver des synergies cohérentes avec les territoires voisins, bassins de productions et de consommations » ;
  • « Exporter nos bonnes idées ailleurs… ».

Un dernier quiz

Avant de clôturer cette session de travail, un dernier quiz ludique autour d’un portrait gourmand du Projet Alimentaire Territorial a permis d’affiner l’image que les acteurs s’en font. Les réponses de ce quiz serviront à la réflexion autour de l’identité graphique du projet alimentaire de la métropole nantaise.

La prochaine plénière de travail est prévue en juin, autour du suivi évaluatif.