Nouvelles lignes de tramway : 10 bonnes raisons de participer à la concertation

user.username Nantes Métropole, le 26 octobre 2020

Tramway_visuel.jpg

La concertation publique sur les futures lignes de tramway se clôturera le 18 décembre. Si vous doutiez de l’intérêt d’y participer, voilà 10 arguments-chocs. N’hésitez plus !

1. Parce que les déplacements sont au cœur de votre quotidien

En cinq ans, le nombre d’usagers du tramway a progressé de 12 % avec pas moins de 320 000 voyages par jour. Et, en 2030, 270 000 déplacements devraient venir s’ajouter aux 600 000 voyages quotidiens déjà réalisés en transports en commun (bus, busway et navibus et tramway). Avec une telle hausse de la fréquentation, on devine aisément que les enjeux de déplacements restent au cœur de vos préoccupations, tant pour vos trajets domicile-travail, que pour vous rendre à votre activité préférée.

2. Parce que vous vous interrogez sur la pertinence de la création de ces trois nouvelles lignes

Plusieurs scénarios existent pour déterminer définitivement le tracé de ces trois nouvelles lignes, avec des variantes possibles. Pour en savoir plus sur ces scénarios, vous pouvez télécharger le dossier de concertation et lire les pages 27 à 33. Ou sinon, si vous êtes plutôt « terrain », vous pouvez participer aux différents temps forts de la concertation (bus-citoyen, balades-ateliers, expos, réunions publiques).

3. Parce que l’avenir du pont Anne-de-Bretagne vous concerne

La transformation du pont Anne-de-Bretagne est un maillon indispensable à court terme pour que le projet de Développement des Nouvelles Lignes de Tramway puisse s’enclencher. Le futur pont pourrait ainsi accueillir de la végétation. « Pont nature », « pont place », il deviendrait un véritable espace public, un lieu festif pour des manifestations sportives ou culturelles. Tendu au-dessus de la Loire, ce futur pont devra également prendre en compte les enjeux de navigation et de préservation de la biodiversité du lit du fleuve et de la petite faune. 

4. Parce que vous vous interrogez sur la cohabitation de ces nouvelles lignes de tramway avec les autres modes de déplacement

La création de ces trois nouvelles lignes de tramway pose plusieurs questions quant aux autres modes de déplacement dans la métropole : que deviennent les voitures et les deux-roues motorisés ? Comment penser la cohabitation avec les cycles ? Comment les circulations piétonnes sont-elles sécurisées et confortables ? Alors qu’une augmentation d’environ 8 % par an est prévue pour l’utilisation du vélo, il devient essentiel de prévoir un renforcement de l’espace public consacré à des cheminements de qualité (continuité, sûreté, confort, stationnement spécifique…) pour les modes actifs : piétons, vélos, trottinettes, poussettes, fauteuils roulants, etc.

5. Parce que vous imaginez déjà vos trajets à bord du tramway dans dix ans

Au-delà de la création des trois nouvelles lignes de tramway et de la transformation du pont Anne-de-Bretagne pour 2026, Nantes Métropole souhaite aller plus loin dans la réflexion en vous interrogeant sur le prolongement de ces nouvelles lignes à l’horizon 2030–2035. Plusieurs scénarios de développement de nouvelles lignes ont été étudiés et modélisés et la solution de long terme à retenir n’est pas encore définie à ce jour. Votre vision sur la question compte !

6. Parce que des bus citoyens viennent au plus près de chez vous

Durant toute la durée de la concertation, un bus citoyen arpentera le territoire à votre rencontre pour récolter vos contributions. Venez à la rencontre des médiateurs du Bus Citoyen le 28 octobre sur le Parvis des Nefs ; le 07 novembre, sur le marché de la Petite Hollande ; le 10 novembre sur le marché de Bellevue ; le 18 novembre sur le marché de Pirmil ; le 24 novembre sur le marché de Rezé Château, le 02 décembre à Beaulieu ; le 13 décembre sur le marché du Vieux Doulon et le 16 décembre devant le CHU.

7. Des expositions vous expliqueront tout

Quatre lieux de concertation (dont une exposition) seront ouverts jusqu’au 18 décembre. Ces lieux permettront de vous transmettre de l’information sur le projet et de recueillir vos contributions. Des médiateurs seront présents afin de vous aider. Vous avez le choix des lieux et des dates : à Nantes, au siège de Nantes Métropole (cours du champ de Mars) du lundi au vendredi et au Hangar 32 (quai des Antilles), les vendredis, samedis, dimanches après-midi. À Saint-Herblain, au Carré des services (15 rue d’Arras) du lundi au vendredi et à Rezé, à l’Hôtel de Ville du lundi au vendredi et le samedi matin.

8. Parce que trois réunions publiques sont organisées

Instances incontournables de la concertation, ces réunions publiques créent le contact direct entre vous et les élus. Elles visent à la fois à être source d’informations, de présentation du projet dans son ensemble, mais aussi de contributions et de débats. Deux façons d’y participer : soit à distance par visioconférence, soit sur place (sur inscription et dans la limite des places disponibles). Les jauges sont limitées en raison de la situation sanitaire actuelle. Trois réunions seront organisées : à Nantes le 3 novembre, à Saint-Herblain le 24 novembre et à Rezé le 8 décembre.

9. Parce que des balades-ateliers sont prévues sur le terrain

Des balades et des ateliers vous permettront de suivre, sur le terrain, le tracé des lignes 6, 7 et 8 et chacun de leurs prolongements possibles. Une balade pour découvrir le tronçon Jamet-Romanet le 24 novembre, une autre pour le tronçon Nord-Sud le 21 novembre, une troisième balade pour découvrir le tronçon Est-Ouest le 28 novembre et un atelier participatif et prospectif sur l’ensemble des prolongements de ces lignes le 5 décembre.

10. Parce que vous pouvez contribuer en ligne, individuellement ou collectivement

Pour participer, c’est simple ! Si vous souhaitez le faire solo, il vous suffit de cliquer sur « Déposer une proposition » et de sélectionner l’axe sur lequel vous souhaitez intervenir.

Vous êtes un collectif ? Vous pouvez déposer un cahier d’acteurs, un mode de participation spécialement conçu pour les collectifs de citoyens : entreprises, associations, organismes publics, parapublics ou privés, collectivités territoriales, syndicats professionnels, mais aussi familles, voisins, amis, conseil de quartier, conseil des sages, des jeunes ou encore conseil économique et social… 

Et s’il fallait une onzième raison, la voici : votre avis compte et contribue à alimenter le dialogue citoyen