Deux mois de concertation pour le tramway : où en est-on ?

user.username Nantes Métropole, le 17 décembre 2020

concertationtram800.jpg

La concertation sur les trois futures lignes de tramway et la transformation du pont Anne-de-Bretagne a démarré le 26 octobre dernier. Le confinement a fait bouger les lignes, modifiant les échéances et l’organisation des temps forts. Petit point sur les contributions enregistrées à ce jour… 

La concertation devait initialement se terminer le 18 décembre. Elle est finalement prolongée jusqu’au 24 janvier pour laisser à chacun le temps de s’informer sur le projet et l’occasion de contribuer sur la plateforme Dialogue Citoyen. Pour rappel, on peut y contribuer en solo ou à plusieurs, en sélectionnant l’un des quatre axes proposés sous forme de questions. 

Au 17 décembre, 409 propositions individuelles étaient enregistrées. On note une belle progression du côté des contributions collectives. 22 cahiers d’acteurs à ce jour, contre une seule fin novembre. Gageons que d’autres collectifs de citoyens travaillent en ce moment à l’élaboration de leur cahier d’acteurs et qu’ils le publieront avant la clôture !

Le sujet star reste le prolongement des lignes

Le prolongement des lignes reste le sujet qui intéresse le plus massivement les contributeurs : près de 40 % des contributions (170 sur 431) concernent le quatrième axe de la concertation, à savoir « Comment imaginez-vous le prolongement des lignes ? ». L’avenir du tramway à long terme mobilise les habitants. Au coude-à-coude avec le premier, le sujet qui agite la concertation concerne la pertinence de la création de ces trois nouvelles lignes. Près de 39 % des commentaires (168 sur 431) répondent en effet à la question « Que pensez-vous de la création des trois lignes de tram ? »
Pour les sujets concernant la transformation du pont Anne-de-Bretagne (48 sur 431) et la cohabitation avec les autres modes de déplacement (45 sur 431), le taux de participation est très serré : entre 10 % et 11 % des avis y sont consacrés. 

Les posts sur les réseaux sociaux ne sont pas comptabilisés

Ça réagit aussi sur les réseaux sociaux après les posts publiés sur Twitter, Facebook, LinkedIn, Instagram et Youtube… Si les « like », émoticônes, commentaires rédigés sont nombreux, sachez qu’ils ne sont pas pris en compte par les garants nommés par la Commission nationale du débat public (CNDP). À l’issue de la concertation, ces derniers réaliseront un « bilan de concertation ». Les élus métropolitains en prendront alors connaissance et décideront des suites à donner. 

Vous aussi, donnez votre avis !