5 actions phares à la suite du débat 5 G

user.username Nantes Métropole, le 17 septembre 2021

pageréponse.png

Suite au débat local sur le déploiement de la 5 G qui s’est clôturé le 27 mars, la Ville de Nantes annonce la mise en place d’une série de nouvelles actions.

Après le débat public sur la 5G porté par la Ville de Nantes, l’heure est aux annonces. Lancée le 1er mars et clôturée le 27 mars, le débat public a permis de recueillir 404 contributions. 9 ateliers citoyens ont également été organisés par 7 communes de la métropole ainsi que 2 associations et ont donné lieu à des contributions collectives. « C’est un débat qui était attendu par les Nantais, explique Francky Trichet,vice-président de Nantes Métropole délégué à l’innovation et au numérique. Pour la collectivité,  il ne s’agissait pas de lancer des tensions autour du « pour » ou du « contre » mais d’aller sur le terrain de la compréhension car c’est un sujet complexe qui comporte beaucoup de volets : sanitaire, économique, environnemental… ».

Rendue publique le 13 avril, la synthèse « Ce que dit le débat » a été largement diffusée auprès des élus Nantais, métropolitains et des services de la collectivité touchés par ces sujets.

Entre les mois de mai et juin, ils s’en sont emparés pour instruire les 46 propositions citoyennes uniques et concrètes au travers d’une réponse. Les réponses à ces propositions seront détaillées dans un document, « Réponse au débat 5G ».

« Nous sommes une des rares métropoles françaises à avoir tenu un moratoire le temps du débat pour garantir un cadre apaisé aux échanges. A l’issue du débat, nous avons pris l’engagement de mettre en place une nouvelle charte d’aménagement numérique du territoire, en lien avec les opérateurs, les communes et les partenaires – elle sera présentée lors d’un prochain conseil métropolitain – et de vous présenter nos inflexions politiques pour un numérique responsable à Nantes et l’émergence d’une société civile du numérique » déclarent Francky Trichet, en charge de l’innovation et du numérique, et Louise Vialard, en charge de l’e-citoyenneté, du numérique responsable et de l’open data.

Focus sur 5 actions concrètes

Mise en place d’un observatoire des ondes

La collectivité prévoit l’installation à l’automne de 50 capteurs à proximité des sites particuliers (écoles et crèches) ainsi qu’une mise en ligne d’un site internet www.observatoiredesondes.fr/nantes qui permet de consulter en temps réel la mesure des expositions aux ondes.

Recrutement de 18 nouveaux conseillers numériques

Dans le cadre du plan médiation numérique, 18 nouveaux conseillers numériques seront recrutés en septembre 2021 (13 sur la ville et 5 sur la métropole). La collectivité poursuit également le développement des Pass Aptic – conçu sur le modèle des titres-restaurant, le pass permet de payer totalement ou partiellement des services de médiation numérique- ainsi que la distribution de PC aux familles prioritaires.

Garantir le non-recours à la reconnaissance faciale dans l’espace public ou accueillant du public

La Ville de Nantes s’engage à ne pas mettre en place tout outil qui viserait à traiter le contenu des captations de vidéosurveillance et à soutenir un travail sur l’éthique de la donnée en lien avec France Urbaine.

Poursuite de la refonte de la charte d’aménagement numérique du territoire en lien avec les opérateurs, les communes et les partenaires.

La mesure vise une gouvernance plus ouverte, une meilleure efficience et sobriété, une plus grande transparence à destination des citoyens, un contrôle et une évaluation renforcés. 

Mise en place du premier défi « zéro déchet numérique » 

Afin d’accompagner la prochaine structuration d’une filière locale de réemploi des équipements et matériels numériques (ordinateurs, tablettes, téléphones mobiles…), la Ville organise samedi 18 septembre le premier défi « zéro déchet numérique » dans le cadre de la Nantes Digital Week. L’événement s’inscrit dans la stratégie du numérique responsable que la collectivité souhaite poser avec un schéma directeur d’ici le premier trimestre 2022.

Consulter la réponse de la collectivité au débat 5G