Nouvelle CMAU, nouvel élan pour l’accessibilité

user.username Nantes Métropole, le 19 novembre 2021

CMAU_21Octobre2021.jpg

La nouvelle Commission métropolitaine d’accessibilité universelle (CMAU) s’est réunie le 21 octobre. Cette instance de dialogue vise à prendre en compte les enjeux d’accessibilité pour co-construire les politiques publiques.

Composée de 34 membres, la CMAU rassemble des représentants d’associations de personnes en situation de handicap ou d’usagères et d’usagers, mais aussi des experts. La CMAU travaille en séances plénières et également tout au long de l’année avec des groupes de travail et des tests organisés sur le terrain. L’expertise d’usage de ses membres fait évoluer les projets d’aménagements de l’espace public, les équipements, etc.

Pendant cette première rencontre, les membres de la CMAU ont fait connaissance et exprimé leurs attentes. La présentation du rapport d’activité accessibilité universelle 2020 de Nantes Métropole constituait une première base pour échanger. En effet, plusieurs projets ont impliqué la CMAU et ses membres gardent un œil exigeant sur leur déploiement. Quelques exemples ? Le recensement des logements accessibles dans le parc social, la mise en accessibilité des équipements publics, des cheminements et des transports en commun, la formation des agents de la Semitan à l’accueil des personnes en situation de handicap ou encore la réalisation de pictogrammes accessibles pour une signalétique compréhensible par toutes et tous.

Les membres de la CMAU ont aussi évoqué de nouveaux thèmes de travail possibles : les sensibilisation des services de la Métropole à la LSF et la culture sourde, la prise en compte des femmes en situation de handicap victimes de violences, l’emploi des personnes en situation de handicap, la cohabitation sur l’espace public, …

« Il y a une réelle volonté d’améliorer l’accessibilité, de toujours faire mieux, résume Martine Oger, maire de Thouaré-sur-Loire et conseillère métropolitaine déléguée à la solidarité, la santé, au handicap et à l’accessibilité universelle. Il s’agira d’identifier les moments clés d’un projet, quel qu’il soit, pour ouvrir la concertation avec la CMAU, avec des visites sur site si nécessaire ».


Le rapport accessibilité universelle 2020 en 5 points :

  1. Les membres de la CMAU se sont engagées dans la démarche de dialogue citoyen La rue pour tous. En apportant le point de vue des personnes en situation de handicap sur l’aménagement de l’espace public, ils ont contribué à mettre le piéton vulnérable au centre des réflexions.
  2. L’accessibilité des transports en commun s’est poursuivie avec la livraison de nouveaux véhicules Proxitan mieux adaptés et la formation des agents et des agentes de la Semitan à l’accueil des personnes en situation handicapées. L’accessibilité de la mezzanine de la gare a fait l’objet d’une concertation.
  3. La Métropole a financé plusieurs opérations d’habitat inclusif.
  4. La crise sanitaire a ralenti les opérations de mise en accessibilité des équipements publics. Mais des actions se sont néanmoins développées (au Muséum d’histoire naturelle par exemple) en faveur de l’accès à la culture pour toutes et tous.
  5. Nantes Métropole, la ville de Nantes et son CCAS ont signé une nouvelle convention avec le Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction publique (FIPH) pour l’égalité au travail et l’inclusion professionnelle des agentes et des agents en situation de handicap.


Pour aller plus loin

Télécharger le Rapport accessibilité universelle 2020 de Nantes Métropole