Les Observateurs : pour voir la ville autrement

user.username Nantes Métropole, le 18 mars 2019

IMG_5386.JPG

Manuel Leconte - Les Sorinières

Jeudi 13 mars a sonné le coup d’envoi du premier atelier des Observateurs. Des habitants des Sorinières se sont ainsi donné rendez-vous pour une expérience inédite. Déambuler dans le centre ville et le quartier de la Sanglerie et réfléchir collectivement aux dispositifs d’un espace où il fait bon vieillir.

Les Observateurs : de quoi parle-t-on ?

La matinée d’expédition fut introduite par Evelyne Roulet, adjointe aux affaires sociales. Cette dernière le rappelle, « vieillir n’est pas un problème » et doit également pouvoir être perçu comme « une chance ». 
Elle rappelle également l’importance du partenariat entretenu avec l’AURAN, l’Agence d’Urbanisme de la Région Nantaise qui est à l’origine de cette proposition venue enrichir l’offre du Grand Débat métropolitain dédié à la longévité.

Arnaud Robert, chargé d’études à l’AURAN précise les enjeux de ce projet : « l’objectif est d’en appeler au pouvoir d’usage des citoyens pour expertiser ce que sont les quartiers du bien vieillir dans la métropole nantaise ».

Les éléments principaux pour définir un quartier du bien vieillir sont variés :
- Est-il facile de s’y déplacer ? De s’y nourrir ou encore de s’y soigner ? Des bancs sont-ils accessibles pour permettre de s’arrêter facilement ? Les trottoirs sont-ils adaptés à la circulation des personnes les plus âgées ? Les transports en commun sont-ils accessibles ?

Autant de questions que les participants se sont posées, tout au long de la déambulation, livret d’expertise à la main pour y noter leurs ressentis.

Penser collectivement les quartiers du bien vieillir

Les présentations faites, c’est parti pour 2 heures de déambulation dans le centre ville et dans le quartier de la Sanglerie. L’exercice demande de se positionner en tant qu’usager, de penser pour soi, mais aussi pour les autres. L’occasion de découvrir sa ville sous un autre regard et de réfléchir collectivement à des solutions.

C’est ce qui a motivé la participation d’Yvan, 58 ans à cet atelier : « pouvoir participer à la vie de la commune. J’espère pouvoir rester longtemps aux Sorinières : il me paraît important de soulever les problèmes qui peuvent aussi se poser pour les autres. »

Envie de participer à une réflexion collective près de chez vous ?

Les inscriptions sont encore ouvertes auprès des communes suivantes :

  • La Chapelle-sur-Erdre : le 19 mars
  • Vertou : le 20 mars
  • Nantes : le 27 mars
  • Orvault : le 30 mars
  • Rezé : le 1er avril
  • Saint-Herblain : le 6 avril
  • Couëron : le 27 avril

Vos contacts :

  • Orvault : pour vous inscrire contactez Christine PELE : [email protected] ; 02 51 78 31 28
  • La Chapelle-sur-Erdre : pour vous inscrire contactez Laëtitia PIEDVACHE : [email protected] 02 51 81 87 87
  • Vertou : pour vous inscrire contactez Pascale LOSTANLEN : 02 40 34 43 00
  • Couëron : pour vous inscrire contactez le service développement durable et démocratie locale : [email protected] ; 02 40 38 58 81
  • Saint-Herblain : pour vous inscrire contactez Walter HENRY : 02 28 25 23 14 ; [email protected]
  • Nantes : pour vous inscrire contactez Virginie DANNEYROLLE : [email protected]
  • Rezé : pour vous inscrire contactez le Service Senior au 02 51 72 71 20

A quoi serviront ces contributions ?

La matière ainsi recueillie sera analysée par l’Auran, restituée à la collectivité et viendra nourrir le rapport final du Grand débat. Une synthèse de l’ensemble des observations menées dans les 8 communes seront également présentées dans le cadre du Festival Citoyen qui se tiendra du 16 au 19 mai 2019.

Vous avez un avis ou une idée sur le sujet ? N’hésitez pas à contribuer en ligne ou via un cahier d’acteurs pour les collectifs.