Loire au coeur : Petite-Hollande - Bords de Loire

Les usages de la future place de la Petite-Hollande s'imaginent aujourd'hui !


Nouveau : Retour sur une année de dialogue


Le projet « La Loire au Coeur » est un projet emblématique du centre historique nantais, issu du Grand Débat « Nantes, la Loire et nous » et des « 30 engagements pour la Loire » pris en 2015 par Nantes Métropole.

Son périmètre dessine un trait d’union en bord de fleuve entre la Gare, à l’est, et le Bas-Chantenay, à l’ouest, avec son futur jardin extraordinaire et l’Arbre aux Hérons, et concerne des sites majeurs pour Nantes et sa Métropole : le Canal Saint-Félix, les rives ligériennes du quartier de la Madeleine, le site actuel du CHU, la Place de la Petite-Hollande et le Quai de la Fosse.

Il est le maillon clé entre cinq autres grands projets urbains engagés pour composer une nouvelle centralité métropolitaine : Pirmil-les-Isles, Île de Nantes, le Bas-Chantenay, Euronantes et le projet Gare.

En 2016, les élus de la Ville de Nantes et de Nantes Métropole, ont mené une grande consultation, puis un dialogue compétitif pour désigner, parmi quatre équipes internationales de paysagistes, architectes et urbanistes, celle en charge du projet.
Pour la première fois, des citoyens ont pris part à ce processus de sélection à travers des auditions, des débats avec des experts afin de produire un avis citoyen analysant chaque projet en compétition et ainsi apporter un éclairage sensible et citoyen à la décision des élus. Deux représentants de l’atelier ont participé au jury final. Fin 2017, c’est l’agence TER qui est finalement désignée pour conduire le projet.
L’Agence TER réalise de grands projets d’urbanisme et de paysage partout dans le monde. Elle vient de recevoir le Grand prix de l’urbanisme 2018. Elle conduit une équipe pluridisciplinaire composée d’urbanistes, paysagistes, programmistes, architectes, ingénieurs.

Le projet « La Loire au Coeur » va se dérouler sur plusieurs années (ou plus de 10 ans) et sur plusieurs sites. Pour accompagner cette transformation majeure de Nantes, les élus ont souhaité que le dialogue citoyen fasse partie intégrante du projet à travers un dispositif continu de dialogue entre les citoyens, les acteurs, et l’équipe TER pour, ainsi, enrichir le projet.

Un projet à plusieurs facettes

L’agence TER commencera par élaborer un « plan guide » sur l’ensemble du périmètre posant les grands principes du projet. Pour ce faire, l’équipe s’appuiera sur des études techniques, urbaines et paysagères mais aussi sur des ateliers de travail et des entretiens avec des acteurs nantais du monde associatif et économique.
Pour l’esplanade de la Petite-Hollande, l’équipe réalisera un projet d’aménagement précis et en conduira la mise en oeuvre. Des ateliers citoyens et d’autres formats de dialogue seront instaurés à chaque phase du projet.

Une réflexion collective

"Nous allons prendre le temps de la réflexion, avec les riverains, les habitants et les acteurs du centre-ville" - Johanna Rolland

En octobre a commencé la concertation sur la transformation de la place de la Petite-Hollande. 30 citoyens, sélectionnés par questionnaire pour assurer une diversité de profils (parité femme/homme, âge, commune / quartier etc.), vont réfléchir lors de plusieurs temps de travail aux futurs usages de la place, ainsi qu’à l’articulation de cette future place aux autres quartiers et à la Loire. La concertation sur le projet se fait également par d'autres moyens, et notamment des contributions numériques, à découvrir en cliquant sur les onglets de la démarche.

Schéma du processus

Les invariants et les inspirations

Comme les élus s’y sont engagés, la future esplanade de la Petite-Hollande devra intégrer le maintien du marché. Quant au Square Daviais, la réflexion devra porter sur sa possible constructibilité dans le cadre des contraintes strictes prévues au PSMV depuis 2016. Le Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur fixe les règles d’urbanisme applicables dans le centre ancien de Nantes.

Les réflexions de l’agence TER, comme celles de l’atelier citoyen s’inscriront dans les orientations de la Métropole issues des démarches citoyennes :

D’autres démarches menées avec les citoyens pourront également apporter des éclairages et expertises :

  • Les pratiques sportives libres sur l’espace public.
  • Les publics vulnérables et le genre sur l’espace public (conseil de la nuit).
  • Ou encore les expertises du conseil de l’accessibilité universelle, du conseil du patrimoine ou du conseil de la nature en ville…

 

Pour en savoir plus :

Actualités 10

  • concertation.png

    Ce qui a changé pour la place de la Petite-Hollande suite au dialogue avec les citoyens et acteurs

    Le 23 décembre 2019 par Nantes Métropole

    Cette première année du projet Loire au coeur est marquée par la mise à débat du site du marché Petite-Hollande. Entre septembre 2018 et juin 2019, 800 personnes, citoyens, acteurs professionnels, ont pu exprimer leurs points de vue de façon individuelle ou collectivement, à l’occasion de temps d’enquête sur site, de balades, de contributions numériques, d’ateliers spécifiques… Et ont transformé les premières idées de l’agence de paysagistes TER à la maîtrise d’œuvre du projet de Nantes Métropole.

  • imagearticle.png

    A la découverte de la place de la Petite-Hollande transformée par un an de dialogue citoyen

    Le 23 septembre 2019 par Nantes Métropole

    Depuis un an, un groupe de citoyens de 30 personnes tirées au sort ou volontaires travaille en atelier pour enrichir le projet urbain et paysager de « Loire au coeur » sur la place Petite-Hollande. Ce lundi 23 septembre, les évolutions du projet sont dévoilées !

Voir tous les articles

Participants 20 Inviter