De nouveaux horizons pour le tramway

Questions / réponses sur le projet

Du Lundi 26 octobre 2020 au Vendredi 18 décembre 2020

Cette Foire Aux Questions vise à apporter des réponses à des questions d’ordre général, facilitant la compréhension du projet « De nouveaux horizons pour le tramway ». 

Cette Foire Aux Questions sera complétée au fur et à mesure de l’apparition de nouvelles questions et réponses apportées. Certaines questions nouvelles pourront également être remontées via les rencontres sur le terrain (réunions publiques, bus-citoyen, balades-ateliers…).

Vous n’avez pas trouvé votre réponse et souhaitez poser une question complémentaire ?

Vous pouvez poster votre question et la transmettre à l’équipe à l’adresse : [email protected] 

Une réponse vous sera apportée lors de la prochaine mise à jour.

Une concertation préalable est un dispositif participatif qui institue un dialogue entre les citoyens, les acteurs associatifs, économiques et autres, et les élus. Elle permet de les associer très en amont d’un projet et garantit une bonne information sur son état d’avancement, en apportant à chaque question une réponse aussi précise que possible. Elle permet également d’étudier toutes les propositions exprimées sur la construction du projet.

Organisée du 26 octobre au 18 décembre 2020, elle vise à répondre à quatre questions majeures :

• La création de ces trois nouvelles lignes vous paraît-elle pertinente ?

• À quels enjeux de déplacements la transformation du pont Anne-de-Bretagne doit-elle répondre ?

• Comment cohabiteront les autres modes de déplacement avec les nouvelles lignes de tramway sur leurs corridors ?

• Quels trajets souhaitez-vous faire à bord du tramway de Nantes Métropole dans dix ans ?

Nantes Métropole a saisi la Commission nationale du débat public (CNDP) pour définir la meilleure manière d’associer les habitants. La collectivité a ensuite mis en place les différents temps de la concertation et les moyens pour contribuer. Cette concertation a été confiée à la Sémitan, en charge des transports publics sur la Métropole Nantaise, qui s’est vue confier le mandat de construction et d’exploitation de ces futures lignes de tramway.

La concertation doit permettre l’expression de toutes les parties prenantes concernées par le projet « De nouveaux horizons pour le tramway ». À ce titre, elle concerne tous les habitants de la métropole, et même au-delà.

Les contributions qui se feront via les réseaux sociaux ne seront pas prises en compte dans le bilan de la concertation. D’où la nécessité d’exprimer votre opinion au bon endroit, soit individuellement, soit collectivement ! Seules les contributions enregistrées dans la page Dialogue Citoyen de Nantes Métropole seront prises en compte et examinées par les garants de la Commission nationale du débat public (CNDP).

Tout ce qui sera exprimé, à l’oral dans le cadre des événements organisés, comme à l’écrit sur les pages du dialogue citoyen de Nantes Métropole, sera pris en considération. Ces éléments (relevés, comptes rendus, notes de synthèse, réponses publiées sur l’espace numérique de dialogue citoyen…) seront remis aux garants nommés par la Commission nationale du débat public (CNDP). Ces derniers réaliseront alors un « bilan de concertation ». Les élus métropolitains en prendront connaissance et décideront, lors d’un conseil métropolitain au printemps 2021, des suites qu’ils souhaitent y donner. Cela fera l’objet d’une communication publique.

La Commission nationale du débat public a nommé deux garants chargés d’assurer de la bonne préparation et du bon déroulement de la concertation. Extérieurs aux différentes parties prenantes, ils réaliseront sous un mois à compter du clap de fin de la concertation un « bilan de concertation ». Pour les contacter, écrivez un mail à Laurent Joseph ([email protected]) ou à Alain Radureau ([email protected]).

La création de trois nouvelles lignes de transports en commun accompagne les projets urbains en cours ou à venir sur la métropole nantaise, et plus particulièrement sur les villes de Rezé, Nantes et Saint-Herblain. Elles participeront à rendre ces projets plus accessibles aux transports en commun, mais également aux modes publics doux, comme le vélo et la marche, avec une requalification des espaces publics au profit de l’auto soliste. Sans ces nouvelles lignes de tramway, la forte augmentation de fréquentation des transports en commun conduirait à la saturation d’une part significative du réseau de transport en commun, principalement sur des lignes 1, 2, 3 et 4. Par ailleurs, le pont Anne-de-Bretagne resterait sous-dimensionné pour les flux piétons qui continueraient de franchir la Loire en débordant régulièrement sur les bandes cyclables. Avec sa pente de 6 %, il resterait inaccessible aux personnes à mobilité réduite. Les aménagements vélo existants (hors ceux provisoires, réalisés dans le cadre du déconfinement et dont la pérennisation devra être confirmée) ne permettraient pas d’envisager un flux de deux-roues plus important.

Le coût de l’opération à court terme se monte à 325 M€ TTC, dont environ 200 M€ TTC pour la création de 3 tronçons de tramways (environ 5 km) et environ 50 M€ pour la transformation du pont Anne-de-Bretagne.

Le conseil métropolitain du 28 juin 2019 a adopté le lancement des études de faisabilité pour la création de ces 5 kilomètres de voies nouvelles permet un nouveau maillage du territoire à court terme. Ils sont liés à l’aménagement d’un grand cœur métropolitain qui regarde à nouveau vers la Loire et son estuaire. Avec, en premier lieu, la transformation du pont Anne-de-Bretagne (engagement du débat « Nantes, la Loire et nous ») dans le cadre du projet urbain « Bords de Loire - Petite-Hollande », c’est toute la promenade du Jardin des plantes à la Loire qui sera mieux connectée, avec comme horizon les quais de la Fosse. Grâce à la nouvelle ligne de ponts nord-sud dessinée entre les ouvrages Anne-de-Bretagne et Trois-Continents, les tramways desserviront l’ouest de l’île de Nantes, le futur CHU attendu pour 2026 et Rezé, au sud, où va être aménagé une partie du nouveau quartier Pirmil-Les Isles. Au nord, dans le quartier Bellevue, un nouveau tronçon reliera directement deux stations déjà existantes de la ligne 1, Jamet et Romanet. Il profitera aux habitants du secteur Croix Bonneau-Durantière et s’intégrera naturellement dans les futures transformations du quartier Bellevue.

Numérotées 6, 7 et 8, les futures lignes auront un terminus commun : la nouvelle station Basse-Île, à Rezé. Elles permettront de relier en tramway Rezé à Saint-Herblain sans passer par le cœur de Nantes, ou encore de relier Rezé à La Chapelle-sur-Erdre, via le quartier de la santé sur l’Île de Nantes et la gare (phase 1). Plus tard, à l’horizon 2030-2035, ces lignes pourraient être prolongées (phase 2), au-delà de l’actuelle station François-Mitterrand et des stations Île-de-Nantes et Basse-Île.

Elles sont menées actuellement avec des investigations régulières sur site pour appréhender l’ensemble de la biodiversité pouvant être présente. Cela concerne tant la flore (angélique des estuaires, scirpe triquètre…) que la faune, des chiroptères (pipistrelle commune, noctule commune…) que les mammifères semi-aquatiques, les oiseaux (verdier d’Europe) et les reptiles (lézard des murailles). Une attention particulière à ces espèces sera de mise dans le processus d’écoconception du pont Anne-de-Bretagne. Un partenariat est notamment mis en place avec la Ligue de protection des oiseaux (LPO).