Convention citoyenne de Nantes

Réponse de la collectivité à la Convention citoyenne

Le Mercredi 7 juillet 2021 de 00:00 à 00:00

 Dans sa réponse à la Convention Citoyenne du 7 juillet 2021, la Métropole s'engage à ouvrir et accélérer 90 chantiers et actions.

Focus sur 24 chantiers à ouvrir et actions à accélérer en réponse aux aspirations des citoyens et citoyennes

 

UNE MÉTROPOLE QUI PREND SOIN ET PROTÈGE SES HABITANT·E·S

 

UNE MÉTROPOLE QUI RELIE LES HABITANT·E·S ET LES TERRITOIRES

1

Créer une politique publique métropolitaine volontariste de santé (santé environnementale, prévention et accès aux soins).

14

Mettre en place un pack solidarité numérique avec un accompagnement aux pratiques numériques, une offre de connexion et un équipement à bas coût, une filière de réemploi de matériels numériques et reconditionnés.

2

Favoriser l’installation des médecins (recherche de locaux par exemple) dans les quartier et territoires identifiés par l’Observatoire Régional de Santé.

15

Mettre à disposition des biens publics vacants afin de permettre la mise à l’abri des personnes défavorisées et des projets d’habitats modulaires sont également à l’étude.

3

Soutenir les dispositifs favorisant l’accompagnement et la prévention auprès des personnes âgées comme l’équipe mobile gériatrique mise en place par le CHU de Nantes.

16

Élaborer une Charte de la relation aux usagers à compter de 2023 pour améliorer et garantir l’accueil et les réponses aux habitants dans les mairies, maisons de quartier, mairies annexes, et par courrier, téléphone, mail, réseaux sociaux.

4

Engager la Métropole dans le soutien aux aidants familiaux : appel à projet spécifique, soutien de la maison des aidants, actions collectives de prévention

17

Étudier un droit d’interpellation citoyenne métropolitain dans le cadre de l’élaboration du Pacte de citoyenneté.

5

Élargir à l’échelle métropolitaine la lutte contre les violences faites aux femmes (via le soutien par la Métropole de Citad’elles) avec une attention portéeaux enfants impliqués.

18

Développer dans les supports d’information institutionnelle une plus grande diversité de sources d’information (paroles d’experts, rubrique vrai/faux…).

6

Créer un Conseil intercommunal de la sécurité et de la prévention de la délinquance d’ici la fin de l’année 2021.

19

Débattre du modèle de la ville de demain afin de reposer une voie de développement urbain soutenable écologiquement (place de la nature, matériaux et type de construction), accessible socialement (logement, espace public) et porteur des nouveaux usages et modes de vie.

 

UNE MÉTROPOLE DU BIEN HABITER ENSEMBLE, ÉCOLOGIQUE ET RÉSILIENTE

 

UNE MÉTROPOLE DES TRANSITIONS ET DES USAGES DE DEMAIN

7

Accroître et accélérer la construction des logements accessibles économiquement.

20

Organiser l’approvisionnement de la restauration collective (crèches, écoles, EHPAD…) par des producteurs locaux, dans le cadre de la coopération intercommunale voire de l’alliance des territoires (par exemple avec le Pays de Retz), en accompagnant la création ou le renforcement d’outils de transformation et le changement des modèles agricoles.

8

Accompagner et soutenir la création de 1 000 places en logements dédiés aux jeunes (étudiants, jeunes actifs, moins de 30 ans) par des solutions d’habitat alternatif et avec les bailleurs sociaux.

21

Co-construire dès 2021 d’une nouvelle stratégie piéton de Nantes Métropole avec les citoyens, suite à l’évaluation citoyenne des aménagements temporaires durant la crise.

9

Promouvoir les solutions d’habitat intergénérationnel.

22

Accompagner la mobilisation de l’épargne des habitants dans la transition énergétique (énergie citoyenne) et mettre à disposition du foncier public y compris les toitures, pour des projets d’énergie renouvelable citoyens.

10

Renforcer les clauses « anti spéculation » dans certaines opérations d’urbanisme notamment par l’extension de l’office foncier solidaire à de nouveaux secteurs.

23

Répondre à la précarisation de l’emploi en soutenant la création de coopératives pour les travailleurs isolés et précarisés (exemple : livreurs) afin de les soutenir dans leurs droits et leur dignité.

11

Mettre en oeuvre un « Plan pleine terre » ambitieux pour convertir du bitume en végétation et végétaliser plus de 2 hectares des places de parking et des chemins sans usage.

24

Soutenir l’accès à l’emploi : expérimenter la démarche Territoire Zéro Chômeur de longue durée en lien avec les communes et collectifs mobilisés et lutter contre la précarité des jeunes dans le cadre d’une expérimentation France Urbaine (ouverture d’un droit à l’accompagnement vers l’emploi appuyé sur une aide financière équivalente au RSA et création d’un revenu de solidarité jeunesse).

12

Renforcer un programme ambitieux de restauration écologique des cours d’eau, de leurs abords et les zones humides dans les communes.

 

 

13

Systématiser la mise en place d’un espace sauvage de nature dans chaque espace vert public et dans les nouveaux programmes d’aménagement

 

 

Télécharger le poster de synthèse de la réponse

Et après ? Droit de suite

Au-delà de ce premier niveau de réponse, l’ensemble des politiques publiques de la métropole portera les inflexions du projet de territoire et intégrera les enseignements de la crise de la Convention citoyenne.

La métropole nantaise s’engage à mettre en oeuvre deux modalités de « droit de suite » :

  • L’idée du « baromètre de l’action publique » proposée par la Convention citoyenne rencontre une volonté de la Métropole de développer le suivi évaluatif des politiques publiques métropolitaines avec des indicateurs simplifiés de réalisation des objectifs et des actions et qui seront rendus publics dans le courant du mandat.
  • Organiser une grande rencontre citoyenne publique de « bilan, perspective et prospective » en 2022 pour faire bilan des engagements pris suite à la Convention citoyenne et continuer à partager nos enseignements des effets de la crise.