Présentation

Le projet de Plan des Déplacements Urbains (PDU) arrêté par le conseil métropolitain du 16 février 2018 pour la période 2018-2027- Perspectives 2030 a inscrit dans son plan d’actions la volonté de « Généraliser la ville apaisée au service d’un cadre de vie de qualité ».

Le présent mandat citoyen s’inscrit dans ce contexte et répond à la nécessité d’impliquer les usagers et habitants dans la mise en oeuvre de la ville apaisée. L’intérêt de la démarche dépassant celui des limites communales, il est apparu naturel d’organiser cette démarche participative, à l’échelle des trois communes du pôle Loire-Chézine, dans le cadre de l’Atelier Participatif Loire-Chézine (APLC).

Consulté sur la thématique de la ville apaisée, le Conseil des Usagers de l’Espace Public (CUEP) propose un kit de déploiement de la ville apaisée. Les travaux du CUEP guideront la réflexion soumise à cet atelier.

Qu’est-ce que la ville apaisée ?

Selon le CUEP, "La ville apaisée", c’est :

  • une ville à vivre ensemble ;
  • adapter l’espace public à la vie urbaine ;
  • améliorer le partage de l’espace par tous les modes de déplacements ;
  • permettre à chaque usager (piéton, automobiliste, cycliste, deux-roues, mais aussi enfant, personne à mobilité réduite, senior…) de se déplacer en toute sécurité et avec plaisir changer sa perception de la rue.

Le mandat de participation confié par Nantes Métropole et les communes de Couëron, Indre et Saint-Herblain

Il s’agit de définir, sur le territoire du pôle Loire-Chézine, les conditions pour une mise en oeuvre généralisée de la ville apaisée.

Quel sera le périmètre de la ville apaisée ?

En partant de l’hypothèse d’une généralisation de la ville apaisée, l’APLC a été appelé à identifier, sur carte, les voies et places qui par leur nature, leur trafic, leur fonction ou leur géométrie doivent être exclues du dispositif et conserver une limitation de vitesse de circulation supérieure à 30 km/h.

L’atelier a identifié également les voies et places qui, compte tenu de leur fonction, méritent de recevoir une vitesse de circulation réduite mais dont la physionomie rend difficile en pratique l’apaisement.

Comment déployer la ville apaisée sur le territoire du pôle Loire-Chézine ?

Quelles sont les conditions de réussite de la ville apaisée ? Quelles mesures d’accompagnement mettre en oeuvre pour assurer le respect et le bon fonctionnement des zones de circulation apaisée ?

Les modalités de fonctionnement de l’Atelier Participatif

L’Atelier Participatif Loire-Chézine s'est réuni à quatre reprises entre novembre 2018 et mars 2019 pour produire un avis auquel les collectivités se sont engagées à répondre. Il était composé d’environ 50 personnes, habitant sur une des trois communes du pôle, avec une représentation équilibrée des participants en fonction de leur commune de référence et en fonction des modes de déplacements utilisés le plus régulièrement.

Pour Saint-Herblain, les participants étaient issus du Forum. Pour Couëron et Indre, ils ont été sélectionnés suite à appel à candidature diffusé dans les lieux publics, commerces, et associations intéressées.

Des représentants des commissions accessibilité des communes seront invités à se joindre aux habitants pour participer aux travaux de l’APLC. Des représentants du Conseil des Usagers de l’Espace Public (CUEP) de Nantes Métropole pourront quant à eux témoigner de leur expérience.

L'avis citoyen

Au terme des travaux, l’APLC est en mesure de présenter un avis citoyen comportant :

  • Le périmètre ajusté de « demain - la ville apaisée »
  • Des leviers pour réussir le déploiement de la ville apaisée sur les sites identifiés
  • L’identification des sites à déployer en priorité

Ces propositions ont été remises aux élus à l’issue du quatrième atelier, puis analysées. La métropole s’engage à étudier les préconisations issues de l’Atelier Participatif, et à faire un retour sur les suites données à l’A.P.L.C. au cours du 4ème trimestre 2019 (cliquer ici) pour une mise en oeuvre dès 2020.

Pour aller plus loin

Actualités 1

  • image_article_avisaplc.PNG

    L’atelier participatif Loire-Chézine a rendu son avis citoyen !

    Le 6 novembre 2019 par Nantes Métropole

    C’est plus d’une trentaine de personnes de Saint-Herbain, Couëron et Indre qui ont participé aux ateliers conduits depuis 2018 pour définir ensemble le périmètre de la ville apaisée et les outils à mettre en œuvre. Ils ont largement contribué à engager cette action du Plan de Déplacement Urbain voté à l’échelle métropolitaine.

Participants 0 Inviter