Une soirée pour lancer le Grand Débat « Longévité : ouvrons les possibles » à Couëron, Indre et Saint-Herblain

user.username Nantes Métropole, le 15 mars 2019

DSC_4430.jpg

Crédit photo Eric Milteau – Couëron

Le 8 mars, une réunion publique se déroulait à Couëron, en présence des élus maires des trois communes. L’occasion d’annoncer les prochains temps forts du débat sur la longévité, et de donner la parole aux habitants.

Vendredi soir, une quarantaine de personnes, élus et membres des réseaux associatifs et professionnels de Couëron, Indre et Saint-Herblain, se retrouvaient à l’Espace de la Tour à Plomb, à Couëron, pour discuter ensemble de la question de la longévité.

« Il s’agit d’un très bel enjeu de société », a souligné Carole Grelaud, maire de Couëron. Plusieurs interventions sont venues rythmer la soirée, comme celle d’Hervé Patureau de l’Agence d’Urbanisme de la Région nantaise, ou celle d’Isabelle Arthaud du Gérontopôle. Cette dernière a rappelé qu’il était temps de « reprogrammer nos cerveaux » sur la vieillesse, qu’elle « n’était pas systématiquement synonyme de dépendance ». En 2018, en France, 80 % des 85 ans et + sont, en effet, toujours autonomes (Chiffres Ministère des Solidarités et de la Santé).

Des rendez-vous participatifs

Les citoyens présents ont ensuite rédigé un cahier d’acteurs, qui viendra alimenter ce troisième Grand Débat métropolitain. Dans une ambiance animée, ils ont échangé sur les formes de coopérations existantes et souhaitées entre les personnes âgées et les autres générations de la société. Mobilité, troc de services, bénévolat, habitat partagé, etc. Les idées ont fusé. Dans le groupe de Pascale, retraitée active, on a beaucoup parlé de colocation, de béguinage. « Des femmes qui décident de vieillir côte à côte, ça peut changer les choses, en termes d’accompagnement, d’autonomie, etc. », précise-t-elle. Surtout quand on sait que celles-ci restent inégalitaires face à la longévité. « Si les femmes vivent plus longtemps que les hommes, elles vieillissent dans de moins bonnes conditions », rappelle en effet Carole Grelaud. Un des nombreux enjeux de ce débat, dont plusieurs ateliers, imaginés comme autant d’expériences participatives, sont prévus prochainement sur les communes de Couëron, Indre et Saint-Herblain. A vos agendas !

Communauté des Observateurs

Arpenter le centre historique de Couëron, pour mieux définir les attentes et besoins des seniors dans l’espace public. Le 27 avril, à 9h30 / Inscriptions jusqu’au 12 avril 02 40 38 58 81 / [email protected]

Communauté des Veilleurs

Rejoindre la communauté des Veilleurs, à Indre, pour explorer des solutions inédites aux défis posés par la longévité. Le 30 mars, à 9h30 / Inscriptions jusqu’au 22 mars par mail ou téléphone : [email protected] / 02 40 99 33 87

Raconter et dessiner le « vieillissement »

Apprendre le dessin avec l’association Fumetti, à la Résidence Lagrange, à Couëron, et témoigner de sa vision de la vieillesse, à travers quatre ateliers. Les 10 et 24 avril, 2 et 7 mai / Inscriptions jusqu’au 30 mars. Renseignements et inscriptions au 02 40 38 58 81 ou [email protected]

Ciné-échange à la médiathèque

Assister à des projections et échanger sur la longévité à partir d’un film, à la Médiathèque de Couëron. Le 3 avril, documentaire « Une jeune fille de 90 ans », le 18 avril, film d’animation « Là-haut » (séance ouverte aux enfants) / Sans inscription.

Envie de rejoindre d’autres communautés ? C’est encore possible, inscrivez-vous en ligne en remplissant ce formulaire ou rapprochez-vous de l’équipe du Dialogue Citoyen pour vous inscrire en direct par mail ou téléphone : [email protected] / 02 40 99 33 87.

Les travaux des communautés seront présentés lors du Festival citoyen, du 16 au 19 mai 2019, point d’orgue de ce Grand Débat.