Trois nouvelles lignes de tram : ce qui agite la concertation

user.username Nantes Métropole, le 9 novembre 2020

NM099640.jpg

La concertation sur les trois futures lignes de tramway et la transformation du pont Anne-de-Bretagne a démarré le 26 octobre dernier. En deux semaines, les contributions sur la plateforme dédiée sont déjà nombreuses. 

Petit rappel pour participer à la concertation, les contributions se font en ligne, via la plateforme Dialogue Citoyen. On peut y contribuer en solo ou à plusieurs, en sélectionnant l’un des quatre axes proposés sous forme de questions.  

Le sujet star : le prolongement des lignes en 2030

Près de 41 % des contributions déjà publiées à ce jour (74 le 6 novembre à 9 h) concernent le quatrième axe de la concertation, à savoir « Comment imaginez-vous le prolongement des lignes ? » Cette mobilisation est intéressante dans le sens où elle positionne le débat sur l’avenir du tramway jusqu’à l’horizon 2030–2035. Parmi les avis les plus fréquents, on retrouve le désir de voir une desserte directe de l’aéroport Nantes-Atlantique, la réalisation de lignes « circulaires » ou encore une desserte de communes comme Sainte-Luce, Carquefou, etc.

En deuxième position de ce qui agite la concertation : la pertinence de la création de ces trois nouvelles lignes. Près de 37 % des commentaires (67 le 6 novembre à 9 h) répondent en effet à la question « Que pensez-vous de la création des trois lignes de tram ? » Interrogation sur la desserte du futur CHU, sur un busway à la place du tramway, sur les communes desservies, etc.

Enfin, le taux de participation autour des deux derniers axes est très serré ! Les sujets concernant la transformation du pont Anne-de-Bretagne (21 le 6 novembre à 9 h) et la cohabitation avec les autres modes de déplacement (18 le 6 novembre à 9 h) sont au coude-à-coude : entre 11 % et 12 % des avis y sont consacrés. Futurs usages du pont, largeur, partage de l’espace, place du vélo, etc. Les idées fusent…

C’est plus calme, en revanche, du côté des cahiers d’acteurs, un mode de participation spécialement conçu pour les collectifs de citoyens.

Et sur les réseaux sociaux ?

On échange beaucoup aussi sur les réseaux sociaux après les posts publiés sur Twitter, Facebook, LinkedIn, Instagram et Youtube… Si les « like », émoticônes, commentaires rédigés sont nombreux, sachez qu’ils ne sont pas pris en compte par les garants nommés par la Commission nationale du débat public (CNDP). À l’issue de la concertation, ces derniers réaliseront un « bilan de concertation ». Les élus métropolitains en prendront alors connaissance et décideront des suites à donner. 

Vous aussi, donnez votre avis !

Une idée, une envie, une réaction ? Vous aussi, participez ! Il vous suffit pour cela de vous rendre sur la plateforme Dialogue Citoyen, de cliquer sur « Déposer une proposition »  ou de déposer un cahier d’acteurs. Vous pouvez aussi simplement réagir aux avis des autres participants et ainsi enrichir le débat d’idées.