Tramway : le tronçon Jamet-Romanet à la loupe

user.username Nantes Métropole, le 14 décembre 2020

Ligne7.PNG

Samedi avait lieu la troisième balade-atelier organisée dans le cadre de la concertation. Initialement prévu sur le terrain, en déambulant le long du futur tracé, cet événement a finalement s’est tenu à distance, comme les deux premières éditions, compte tenu des contraintes sanitaires. 

Vues de drone du quartier Bellevue, caméra embarquée à dos de cycliste, plan, experts… Tous les moyens étaient mis en œuvre, samedi, pour apporter un maximum d’informations aux participants de cette visioconférence sur le futur tronçon de la ligne 7, d’environ 1 km. Celui-ci permettra une connexion directe de Rezé, en passant par le nouveau CHU, à François-Mitterrand, terminus des lignes 1 et de la future ligne 7.

Durant deux heures, les participants ont pu poser leurs questions, donner leur avis sur l’opportunité de la création de ce tronçon et partager leurs attentes sur la cohabitation des différents modes de déplacement. Le prolongement de cette ligne au-delà de la station François-Mitterrand après 2030 a également été abordé.

Les deux garants de la concertation présents

Comme pour les autres balades-ateliers, les deux garants de la concertation, Laurent Joseph et Alain Radureau, étaient présents, non pas pour juger le projet sur son fond, mais pour s’assurer que la parole des habitants est bien prise en compte et que les informations diffusées sont complètes et claires. Ils rappellent ainsi que, par le biais des contributions de chacun et grâce au bilan qu’ils rédigeront à l’issue de cette concertation, « la parole des habitants pourra perdurer tout au long du projet ».

Une vision globale du projet, au cœur du Grand Bellevue

Difficile de parler de ce nouveau tronçon de ligne sans élargir le champ de réflexion à l’ensemble du quartier et de ses évolutions majeures en cours ou à venir. Géraldine Sorin, directrice au sein de la Direction Territoriale D’Aménagement Ouest Agglomération de Nantes Métropole, a pris le temps de commenter les images réalisées par drone au-dessus du quartier. Elle a ainsi pu présenter de manière concrète le projet urbain de renouvellement du Grand Bellevue, avec un focus sur la transformation de la place Mendès-France. « Son impératif : faciliter et embellir la vie du quartier et de ses habitants. Cette place est en passe de devenir le cœur actif du Grand Bellevue avec son marché, de nouveaux commerces et de nouveaux logements, des logements rénovés, des espaces verts et des locaux d’activités ».

Des usagers très pointus dans leurs questionnements

Cyril M., habitant de Preux, tout proche de la station Frachon, s’interroge sur la façon dont les lignes 1 et 7 vont s’articuler et s’étonne de la prochaine correspondance nécessaire, sur la ligne 7, pour se rendre dans le centre-ville. Il se demande également si le planning pourrait prévoir ces travaux avant 2026. Catherine M., résidente à Crémetterie, se réjouit du gain de temps futur pour se rendre en centre-ville. Elle espère néanmoins que les horaires tiendront compte des salariés qui commencent tôt ou finissent tard leur journée de travail. Johann C., habitant du quartier Croix Bonneau, souligne son attente de voir des aménagements urbains et des offres de services supplémentaires près de chez lui : « que Croix Bonneau ne soit pas l’oubliée de ce projet ». 

À l’issue de l’atelier, les garants ont invité les participants « experts de leur territoire » à contribuer sur le site du Dialogue Citoyen afin de consigner leurs propositions, soit à titre individuel, soit en réalisant un cahier d’acteurs. 

Il reste un atelier, le 9 janvier 2021. L’occasion d’aborder tous les prolongements prévus à horizon 2030–2035. N’hésitez pas à faire une demande pour y participer.