Suite de la concertation sur le quartier Château à Rezé : que s’est-il passé depuis la balade urbaine du 11 septembre ?

user.username Nantes Métropole, le 22 novembre 2021

4Rezechateau.JPG

Le 11 septembre dernier, une trentaine de citoyens se retrouvait pour découvrir collectivement l’espace du quartier qui sera renouvelé, partager des premières impressions par rapport aux orientations fixées pour la transformation du quartier.

Depuis, une quarantaine de personnes, habitants du quartier et des abords, associations et acteurs se sont retrouvés, lors de deux séances d’atelier, pour réfléchir et répondre à la question posée par les élus de Nantes Métropole et la ville de Rezé pour le réaménagement du quartier :

« Comment vivez-vous le quartier Château ? » « Qu’est-ce qui vous donnerait envie de rester dans le quartier ? » « Aimeriez-vous être associé.e au changement de votre quartier ? ». 


Comprendre le projet avant de s’accorder collectivement sur les enjeux

Lors de la séance de l’atelier du 30 septembre, les participants ont eu besoin de repartager les grandes lignes du programme et le périmètre de réaménagement du quartier. Une fois cette étape de clarification faite, les participants se sont retrouvés en sous groupe pour réfléchir et proposer, de leurs points de vue, ce que sont les enjeux pour :

  • parcourir le quartier au quotidien : conciliation de la place des différentes mobilités, avec une attention à ne pas négliger la voiture et le besoin de stationnement ;
  • vivre dans un quartier nature : la végétalisation des espaces comme opportunité de créer de lieux de convivialité pour les habitants et usagers du secteur ;
  • maintenir un quartier marchand et actif : une redynamisation commerciale pour répondre à un besoin des commerces de proximité (dont le maintien de la supérette existante), à l’appui des ressources et des savoir-faire présents dans le quartier. 

Et puis des questionnements se sont vivement exprimés sur l’augmentation du nombre de logements sur le quartier, les conditions de relogement des habitants du quartier, mais aussi le devenir de la place Odette Robert.


Confirmer les enjeux du projet puis énoncer les conditions de réussite par les citoyens 

Après avoir proposé des premiers enjeux lors de la séance précédente, les participants ont souhaité compléter leurs préconisations sur les points suivants : 

  • la nécessité de penser des actions de médiation sur le quartier pour sensibiliser les habitants aux enjeux de propreté et de civilité ;
  • la prise en compte des liens entre les générations dans les espaces de convivialité.

Un nouvel enjeu a également émergé, celui de l’accès au soin. L’importance d’une offre de soins pour les habitants du quartier est exprimée et collectivement partagée, ainsi que la nécessité de proposer rapidement une solution d’accueil d’un pôle de santé pluridisciplinaire « avant que tous les soignants ne quittent le quartier ».

A la question “à quelle condition le réaménagement du quartier sera-t-il réussi ?”, le groupe citoyen converge sur la volonté :

  • de remettre les citoyens au cœur de l’action dans le quartier ;
  • de concevoir des espaces publics avec davantage de végétation ;
  • de pouvoir parcourir les espaces publics en sécurité.


Qu’en pensent les plus jeunes habitants du quartier ?

Près de 100 enfants, de 8–9 ans de l’école Pauline Rolland, et de 10–14 ans, ont été invités à participer à la concertation pour connaître leur vécu sur les différents espaces du quartier à réaménager.

Lors de ces rencontres, les jeunes ont souligné l’intérêt d’avoir accès à un parc tel que le square Rigolo afin de pouvoir se retrouver et y jouer. Néanmoins, ils soulignent tous que les équipements nécessitent d’être réparés ou remplacés. Ils ajoutent que le square manque de sécurité, à la fois du fait de la présence des voitures à proximité et aussi des dégradations sur les structures de jeux. Ils indiquent également qu’il y a souvent trop de monde, et que ces installations ne sont pas adaptées au nombre d’enfants qui s’y rendent.

Ils indiquent également, concernant les abords de l’école, que les équipements pourraient être repensés et adaptés pour des enfants un peu plus grands, et soulèvent de nouveau qu’il y a trop de monde sur cet espace. Ils ajoutent que l’entrée de l’école est trop petite pour accueillir tous les parents et enfants et qu’elle n’est pas adaptée au temps de pluie. Ils souhaiteraient également pouvoir accéder plus facilement à l’école maternelle.

La fontaine Place François Mitterrand est majoritairement appréciée, même si certains trouvent que l’endroit est trop bruyant et que certains ne s’y sentent pas toujours en sécurité.

Les enfants partagent le souhait d’avoir un quartier plus végétalisé, notamment pour créer de l’ombre lorsqu’il fait chaud, ainsi qu’un quartier plus propre. Beaucoup de jeunes ont en effet souligné que le quartier était sale, qu’il y avait beaucoup de déchets au sol.

Les plus grands ont à cœur d’avoir un quartier bien équipé en commerces alimentaires et autres. Ils indiquent qu’ils ont actuellement peu de lien avec les autres générations, mais certains souhaiteraient avoir plus d’activités avec des plus petits et pouvoir aider ou tenir compagnie à des personnes plus âgées.