« Revisitons le Musée d’arts ! » découvrez la réponse des élus à l’avis citoyen

user.username Nantes Métropole, le 17 janvier 2023

569bfb63-8685-4cc0-ba23-85cec392b5fb.JPG

La collectivité a présenté aux jeunes participants à la démarche de dialogue citoyen « Revisitons le Musée d’arts ! » la réponse argumentée et le plan d’action qui découlent de leurs propositions partagées dans l’avis citoyen rendu en juin dernier.

Le lundi 16 janvier, Aymeric Seassau, élu à la culture, Pauline Langlois, élue à la jeunesse et Fabrice Roussel, élu aux grands équipements métropolitains, ont présenté à la quinzaine de jeunes participants, habitants de Nantes mais également de Orvault, Saint-Herblain, Saint-Jean-de-Boiseau, Sainte-Luce et Saint-Sébastien-sur-Loire, la réponse argumentée à l’avis citoyen rendu le 23 juin. 

Le panel citoyen, composé de jeunes de 15 à 25 ans, s’était ainsi engagé entre avril et mai 2022 à « réinventer le Musée d’arts de Nantes » au fil de 4 ateliers. En découlent des propositions concrètes pour repenser les usages et les modalités d’accueil du musée.

15 nouveaux engagements pris par Nantes Métropole en réponse à l’avis citoyen

Les services du Musée, de la Ville de Nantes et de Nantes métropole ainsi que les élus ont étudié les propositions partagées par les jeunes dans l’avis citoyen (faisabilité technique, intégration des réflexions dans le projet de l’établissement, etc). A partir des 3 « défis à relever » identifiés par les jeunes pour faire du Musée d’arts un lieu plus ouvert, plus accessible, et plus attractif, les équipes du musée ont construit un plan d’action qui comprend 15 projets.

Création d’une playlist du musée sur les plateformes en ligne, expérimentation d’un escape game, réaménagement du hall et du parvis,… ces projets verront le jour entre 2023 et 2025.

Un engagement à poursuivre la mise en œuvre du plan d’action en y associant les citoyens

Les élus Aymeric Seassau, Pauline Langlois et Fabrice Roussel remercient les participants et les services pour leur travail et leur investissement.

À la suite de la démarche participative, le droit de suite permettra aux citoyens et usagers de veiller à la bonne mise en œuvre des engagements pris par les élus.


d291864d5b81fd87fbe0b35e595b5092edf8cf37.jpeg

Pour découvrir en détail le plan d’action construit à partir de l’avis citoyen,
téléchargez la réponse argumentée.



crédit photo ©Marc Roger