Pont Anne-de-Bretagne : une nouvelle étape fructueuse de dialogue citoyen

user.username Nantes Métropole, le 21 septembre 2022

Pont AdB promenade pietons_800.jpg

C’est en avant-première que les élus de Nantes Métropole ont révélé, hier, le nom du groupement retenu aux participants de l’atelier citoyen sur la transformation du pont.

« J’ai trouvé agréable d’apprendre avant tout le monde le nom du lauréat et de rencontrer l’équipe du groupement GTM Ouest », a déclaré l’un des citoyens. « C’était, quelque part, une reconnaissance du travail que nous avons fourni et du temps que nous avons passé à nous impliquer dans cet atelier citoyen ». Les citoyens ont, en effet, eu la primeur de l’information, avant même la presse convoquée un peu plus tard dans la journée. Jusqu’à la fin, la confidentialité sera restée de mise, conformément au cadre juridique imposé par le dialogue compétitif. « Nous avions signé, dès le début, une clause de confidentialité. Devant les enjeux autour de cette démarche de dialogue compétitif, nous avons joué le jeu de garder pour nous tout ce qui était dit durant les réunions », poursuit ce citoyen.

Percevoir une pluralité de points de vue

Cet atelier se voulait le plus représentatif possible avec 30 citoyens sélectionnés selon un équilibre en termes de classes d’âge, de diversité des modes de déplacement, d’usages et de fréquentation des lieux, d’ancienneté sur le territoire… L’occasion de faire émerger un avis collectif. « Au départ, nous nous sommes demandé si nous allions être réellement écoutés », témoigne l’une des citoyennes de l’atelier. « Nous avons eu la réponse au moment du retour des candidats suite à la première audition : ils ont été à notre écoute. Cela a donné de la légitimité à notre réflexion et nous avons eu un réel sentiment d’utilité ».

Nourrir et enrichir la réflexion

Par leurs questionnements, leurs étonnements, leur formulation d’enjeux, les citoyens ont, durant plusieurs mois, bâti un dialogue constructif avec les trois équipes en compétition. Ces allers-retours ont permis d’alimenter les offres et de faire progresser. Dietmar Feichtinger, architecte du groupement GTM Ouest, a exprimé sa satisfaction face à cette démarche de dialogue citoyen : « nous avons apprécié le retour des citoyens aux différents stades de présentation de nos offres. La pertinence de leurs réflexions et de leurs questionnements nous permettait d’ajuster nos propositions, confirmant ou invalidant certains points. C’était essentiel pour être au plus près des préoccupations des futurs usagers de ce pont ».

Un travail sérieux et de qualité 

Fin juin, les citoyens de l’atelier ont remis un avis aux élus dans l’objectif d’éclairer leur choix. « J’ai été impressionné par le niveau et le sérieux du travail fourni par le panel citoyen, par leurs retours après les différentes réunions, les itérations, le dialogue entre les différents acteurs… », se réjouit Thomas Quéro, élu métropolitain. « Je les félicite sur la clarté des enjeux et sur la qualité du document remis : c’est tout à fait conforme à ce que nous attendions d’un avis citoyen pour nous éclairer dans notre prise de décision ». Un sentiment partagé par Bertrand Affilé, 2e vice-président de Nantes Métropole : « Les citoyens ont réussi à synthétiser leur perception, leur ressenti, tout en étant capables d’intégrer les contraintes techniques, nombreuses sur ce projet particulièrement complexe ».

Un avis citoyen lu attentivement

Le 11 juillet dernier, deux représentantes de l’atelier citoyen ont présenté une synthèse de l’avis citoyen aux membres de la Commission consultative et ont assisté aux ultimes auditions des candidats au dialogue compétitif, ainsi qu’aux échanges entre élus sur le choix du projet préférentiel. « J’ai vraiment eu le sentiment que notre avis a été lu attentivement et, surtout, pris en compte », estime l’une des deux représentantes. « Par ailleurs, il était intéressant de voir que les conclusions de la commission consultative rejoignaient les nôtres ».

Un nouveau cycle de dialogue va s’ouvrir dans l’année à venir, associant des représentants de l’atelier citoyen, ainsi que des instances de gouvernance ouverte de la métropole.

Lien vers la réponse argumentée des élus