Maison de quartier Halvèque-Beaujoire : la collectivité répond à l’avis citoyen

Nantes Métropole Nantes Métropole, le 13 décembre 2019

Phtoréponse1.jpg

Depuis 2016, habitants, associations, usagers et professionnels se sont réunis à de nombreuses reprises pour co-construire une « maison de quartier idéale » à l’angle de l’avenue de la gare de Saint Joseph et du boulevard de Beaujoire. Dans sa réponse aux citoyens, la collectivité a précisé les orientations d’aménagement, les fonctions et les espaces clés de cette maison de quartier.

Les rencontres menées depuis 2016 ont permis de croiser les visions et attentes d’habitants, d’associations, d’usagers des équipements du quartier et des professionnels autour de la maison de quartier idéale. Trois grandes étapes de participation ont permis de croiser les visions de chacun autour des usages de ce nouvel équipement de quartier, mais aussi de son programme et esquisses.

Le plan des usages issu de la concertation a fait apparaître des attentes citoyennes clés au regard de l’équipement et de l’environnement dans lequel il s’inscrit. La Ville de Nantes traduit ces enjeux en 4 orientations : convivialité et rencontre, mixité des publics, lien avec l’extérieur, originalité et innovation.

Les fonctions du futur équipement – définies collectivement – ont toutes été intégrées au programme. La contribution de chacun a permis d’imaginer un équipement original (par rapport aux autres maisons de quartier mises en service) avec des nouveaux espaces : un café de type associatif, une bibliothèque municipale en articulation avec une ludothèque, des espaces de coworking pour les associations ou encore un grand hall d’accueil pour favoriser la rencontre.

Les principes et fonctions pour le futur équipement sont détaillés dans la réponse de la collectivité, à télécharger sur cette page.

Les élues ont souligné l’importance de la contribution citoyenne au projet qui a permis de penser une maison de quartier plus imaginative et davantage adaptée à toutes et tous.

Le dialogue autour de l’équipement ne s’arrête pas là puisque la Ville entend poursuivre les échanges avec les acteurs autour des formes d’animation et du fonctionnement jusqu’à la livraison prévue en 2022.