Évaluation citoyenne sur la santé : retour sur le deuxième atelier

user.username Nantes Métropole, le 4 novembre 2022

IMG_20221015_125112.jpg

La Métropole nantaise souhaite, aux côtés des acteurs de la santé, agir plus fortement et plus visiblement en se dotant d’une politique publique de santé à l’horizon 2023. Dans ce cadre, elle engage une évaluation participative qui permettra aux différentes parties prenantes (habitants, acteurs de la santé, communes) de participer à la réflexion et à l’élaboration de cette future politique publique. Retour sur le deuxième atelier.

Plus d’informations sur la démarche

Accepter de participer à un atelier citoyen, c’est pour certains renoncer à la grasse matinée du samedi; pour d’autres, c’est ajouter une journée de « travail » à une semaine déjà bien chargée! Pour cette deuxième séance, 23 participants ont pu se rendre disponibles. Autour d’un café croissants, on (re)fait connaissance, avant d’entamer le programme par des données de compréhension.

Dans quels domaines intervient une métropole ? Que peut elle faire en matière de santé ? Sur quels déterminants de la santé peut elle agir ? Parler de tous les facteurs qui influent sur notre bien être donne l’occasion de partager quelques résultats d’enquête téléphonique réalisée par TMO : si 77% des habitants de Nantes Métropole se trouvent en bonne santé, ils sont un tiers à estimer qu’il n’est pas facile de se soigner sur le territoire.

L’heure est aux constats et aux premières idées pour promouvoir la santé. En tournant d’une table thématique à une autre, les membres du groupe précisent et complètent ce qu’ils font déjà pour prendre soin de leur santé et ce qu’ils aimeraient pouvoir faire à l’avenir. Accéder à des espaces de nature, avoir du temps pour soi, trouver facilement des informations, parler de santé sans tabous…

À travers les témoignages, un enjeu fort se dessine, celui de la santé mentale, en particulier celle des jeunes. Et puis des suggestions émergent. Pourquoi ne pas imaginer des lieux de proximité dédiés à la santé, où il serait possible de s’informer, d’échanger avec d’autres habitants, de participer à des ateliers ? Ou renforcer le lien social par des activités comme la cuisine, le maraîchage, la marche ? Ou encore concevoir de nouvelles formes de communication et de sensibilisation sur la santé, en allant au devant des habitants ?

Les retours d’expériences de plusieurs porteurs de projets confortent ces premières pistes de réflexion. Après déjeuner, les participants découvrent avec intérêt l’existence de « défis » pour apprendre à cuisiner sainement à moindre coût et de formations aux premiers secours en santé mentale. Des initiatives existent aussi pour améliorer le cadre de vie dans les zones d’habitat dense on en discute, on s’en inspire…

Prochain rendez-vous le 8 novembre pour poursuivre les échanges et formuler des préconisations !