Convention citoyenne de Nantes : retour sur la première session

user.username Nantes Métropole, le 26 novembre 2020

NM100367.jpg

La Convention citoyenne de Nantes a débuté le 13, 14 et 17 novembre. Les 80 membres se sont réunis en visio-conférence pour échanger sur la crise Covid-19. 

« Nous vous confions les clés de la démarche. Votre indépendance sera totale. Nous avons vraiment besoin de vous entendre sur tous les thèmes liés à la crise : santé, logement, économie, alimentation, lien entre les gens… » 

C’est le message que Johanna Rolland, présidente de Nantes Métropole, a tenu à adresser aux participant⸱e⸱s pour l’ouverture de la Convention citoyenne de Nantes. Un mandat clair et approuvé par les citoyen.ne.s. Après un temps de questions-réponses avec les élu⸱e⸱s et les garant⸱e⸱s, les 80 se sont mis au travail, en petits groupes ou en plénière pour échanger sur la façon dont la crise covid-19 avait affecté leur quotidien. 

Pour cette première session, plusieurs ressources ont été présentées aux participant⸱e⸱s comme les résultats de la grande enquête métropolitaine et le travail de veille documentaire réalisé par les services de Nantes métropole pendant le premier confinement. Les 80 ont poursuivi leur exploration avec un exercice de projection en 2026. Vision cauchemardesque et avenir radieux se sont opposés dans des discussions animées. Objectifs : distinguer les menaces et les opportunités pour le futur, puis identifier des thèmes importants à creuser pour les prochaines sessions. 

Pour finir, la Convention citoyenne a adressé deux questions au grand public auxquelles chacun peut répondre jusqu’au 4 décembre. Les réponses des habitant⸱e⸱s viendront nourrir les travaux de la deuxième session, programmée le 11 et 12 décembre. 

Retrouvez l’intégralité des travaux et des temps forts de cette première session sur le site de la Convention citoyenne de Nantes.

Cliquez ici