A la Maison de quartier de la Bottière, on débat d’innovations solidaires

user.username Nantes Métropole, le 20 mai 2022

Assises - Bottiere-09.jpg

Un peu de sophrologie avant de passer aux choses sérieuses !

Le 13 mai, associations et habitants du secteur de la Bottière se sont retrouvés pour un atelier « veilleurs » dans le cadre des Assises des nouvelles solidarités. La vingtaine de participants a échangé et débattu de 5 innovations inspirantes. Objectif ? Voir si elles peuvent constituer des solutions pour renouveler les solidarités à Nantes.

L’ambiance est studieuse ce vendredi après-midi à la Maison de Quartier de la Bottière. Une vingtaine de participants venus de tous horizons planche sur des innovations solidaires : conciergeries solidaires, plateformes alimentaires, hébergement solidaire et citoyen, lutte contre non-recours, brigades de solidarité populaire. Chaque groupe doit repérer les  opportunités, les risques, l’impact possible sur les inégalités, sur l’isolement social… de ces nouvelles pratiques. Objectif final : réaliser un poster présentant chaque innovation et dire si c’est un sujet d’avenir possible à Nantes… ou non !

Un atelier proposé par un collectif d’associations de quartier

Organisé à l’initiative de Clown en Nez Veille, de l’ACCOORD Bottière, de la Maison de quartier de la Bottière et de la Ville de Nantes, l’atelier mèle des participants de tous horizons. « On a voulu faire le pari d’un atelier créatif à plusieurs, à l’échelle du quartier », souligne Didier, co-fondateur de Clown en Nez Veille. La directrice du foyer ADOMA est venue accompagnée de deux locataires plancher sur l’hébergement solidaire et citoyen. Une bénévole de la Confédération syndicale des familles (CSF) de Nantes Est réfléchit avec une salariée de la Maison de quartier sur le non-recours aux aides sociales qui sont des droits : « Les dossiers de demande sont de plus en plus compliqués. Et si la solution était d’accorder directement les droits sans être obligé de les demander ? ». On croise aussi des représentants de Territoire Zéro chômeur, A fleur de terre, Smile is the life

Débattre avec des personnes d’horizons variés

La présidente des Semeurs de convivialité, qui organise des événements festifs sur le quartier, a rejoint le sujet des brigades de solidarité. A la table des conciergeries solidaires, on trouve aussi la représentante de Beau Tiers-Lieu, association qui porte un projet de tiers-lieu sur le quartier. Et aussi Jacques, un habitant du quartier voisin, venu prêter main forte. « C’est intéressant ces échanges avec des personnes d’horizons variés : tout le monde débat, on met en commun ce qu’on ressent », témoigne-t-il. « Sur les conciergeries solidaires, on a conclu que c’était un projet vraiment utile. »

Les 10 et 11 juin, « Bottière en force » aux Assises des nouvelles solidarités

Si l’après-midi a été très studieuse, la matinée a commencé par un atelier « brise-glace » pour mieux se connaître : proposé par un clown professionnel, nul doute que ça facilite les échanges ensuite ! Tous ont aussi profité d’un moment de sophrologie : c’est important de combiner contributions sérieuses et moments de plaisir et de convivialité ! Fin de clap par Didier à 15h30 : « On vous remercie vraiment. Maintenant, on va envoyer le résultat de nos échanges à la Ville de Nantes et on espère bien que toutes ces innovations solidaires seront mises en place dans le mandat municipal prochain ! » Les 10 et 11 juin, les participants à cet atelier se retrouveront à Nantes Solidaires , l’événement des Assises des nouvelles solidarités. « On va essayer d’y aller ensemble en minibus. »